Google Search : Les opérateurs de Google – 1ère partie

Lorsque l’on me demande quelle est la plus grosse base de CV et de compétences au monde, j’ai l’habitude de répondre « elle est gratuite et vous l’utilisez tous les jours : Google. »

Soit, mais comment trouver rapidement ce que l’on cherche sans se noyer dans les quelques centaines de milliers de milliards de pages web indexées par Google ?

En apprenant le langage de Google, c’est à dire les opérateurs simples pour bien gérer ses mots clés et les opérateurs avancés qui vont vous permettre de faire des requêtes plus précises et donc plus efficaces. Mais surtout en utilisant la bonne méthode de recherche.

Commençons rapidement par présenter les opérateurs simples (si vous êtes un sourceur assidu vous les connaissez déjà) et cassons un mythe… personne ne peut dire je connais le langage booléen qui permet de trouver des CV.

Le booléen est un langage mathématique, créé au XIXème siècle par Georges Boole, qui développe une logique binaire acceptant deux valeurs numériques : le 0 et le 1 et deux lois : le ET et le OU. Le booléen des moteurs de recherche reprend donc ce concept en permettant de gérer ses recherches (AND, OR, NOT).

Mais le booléen de Google est différent du booléen de Linkedin, de Monster, etc. Chaque moteur de recherche exprime donc le booléen de façon différente. Bref utiliser le booléen de Linkedin pour faire une requête sur Google, c’est comme si vous parliez italien à un français (ou inversement) : il peut comprendre certains mots mais il y a de grandes chances que l’essentiel lui échappe.

Et donc le booléen de Google ? Il est simple :

A. Un espace entre deux mots = AND (si vous tapez AND Google va chercher le mot and)

Note : Google prend en compte dans ses algorithmes des approximations sémantiques : DRH trouvera ressources humaines, industrie trouvera industriel, etc. Il est impossible de donner la liste exhaustive des approximations prises en compte. La seule façon de les connaître est de repérer les mots clés en gras dans vos résultats Google.


B. OR ou le signe | pour gérer le ou (ingénieur | consultant)

Notez que le OR est toujours prioritaire par rapport au AND (qui se traduit par l’espace)

Note : l’accumulation de l’opérateur OR (ou | ) perturbe Google dans la prise en compte des approximations sémantiques qui aura tendance à vous trouver le mot exact et non ses dérivés.

C. Le signe -pour exclure un mot (ingénieur -commercial)

Note : Lorsque vous excluez un mot, l’accent est pris en compte. Ainsi -ingenieur vous trouvera le mot ingénieur (avec accent donc). C’est la raison principale pour laquelle je déconseille d’exclure des mots clés. On utilisera le signe – surtout pour exclure des conditions de recherche (je reviendrai un peu plus tard sur le sujet)

Si consultant -consultant donne bien 0 résultats:

ingenieur -ingenieur n’exclut que le mot ingenieur sans accent:

Et enfin rappelons que les parenthèses ou les crochets ne servent à rien dans une recherche Google. Le seul signe étant compris comme un opérateur étant le | (de même que le seul mot compris comme un opérateur lorsqu’il est en majuscule est OR).


D’autres opérateurs permettent de gérer ses mots clés.

A. Les guillemets  »  » :

Elles ont trois fonctions :

  • Chercher un mot exact
  • Chercher une expression exacte (je déconseille toutefois de l’utiliser sauf exception)
  • Forcer Google à chercher un mot qu’il a écarté. En effet il arrive que Google vous indique « terme manquant = » lorsqu’il trouve peu de résultats et lorsque la combinaison de mots que vous avez tapée est peu souvent utilisée. Mettre le mot manquant entre guillemets va forcer Google à le prendre en considération.

B. L’astérisque utilisé au milieu d’une expression exacte va remplacer un ou plusieurs mots inconnus. Ainsi « ingénieur * mécanique » trouvera « ingénieur maintenance mécanique », « ingénieur r&d mécanique », etc.

L’astérisque est utile pour élargir une recherche à une famille de métier

Note : Contrairement à une idée reçue l’astérisque ne sert pas à chercher les suffixes ou les préfixes. Si vous tapez ing* Google trouvera… ing 😊

C. Enfin pour rechercher une plage de nombre, vous allez utiliser la formule 1000..2000. Cet opérateur est très utile pour identifier dans un CV le code postal de la personne.

Note : Google ne sait pas rechercher au-delà de deux plages de nombre. Ainsi, si vous cherchez les codes postaux en Ile-de-France la formule logique devrait être :

75000..75116 | 77000..78999 | 91000..95999

Or dans ce cas, la dernière plage de nombre (91000..95999) ne sera pas lue par Google.

Petit truc : vous pouvez soit scinder votre requête en deux, soit utiliser la formule 75000..78999 | 91000..95999.


Les opérateurs avancés

Il existe de nombreux opérateurs avancés sur Google mais tous ne sont pas très utiles pour un sourceur. Cependant quatre d’entre eux doivent absolument être maîtrisés.

site: qui permet de requêter à l’intérieur d’un site (site:linkedin.com)

inurl: qui va chercher un mot dans l’adresse URL

intitle: qui va chercher un mot dans le titre de la page web ou le titre du document

ext: qui permet d’aller chercher un type de fichier (PDF, DOC, DOCX, PPT, etc.)

Malheureusement connaître ces opérateurs avancés sans savoir comment les utiliser n’a pas grand intérêt.

Je reviendrai sur le sujet dans le prochain article.

Benoit Bliard accompagne les professionnels du recrutement depuis plus de 20 ans.

Depuis 2010, il travaille sur les problématiques de sourcing de CV via le Web. Expert Google Search, il développe un programme de formation dédié au techniques de recherche via Google et forme depuis 2011 les recruteurs à identifier CV et compétences par ce biais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *